Passer au contenu
Logo du gouvernement du Québec. Accéder à Québec.ca
La Financière agricole
du Québec
La Financière agricole du Québec

Accessibility options

The following options can improve your browsing experience on our site. Select the options that suit you best.

Style Sheet

Text size

News room

Le Petit Mas, une entreprise coup de coeur de la relève

Cet article est paru dans l'édition du 3 avril 2019 dans Le Progrès de Coaticook.

Audacieux, préparés et munis d’un projet d’affaires béton, Marie-Pierre Dubeau et Sébastien Grandmont ont cogné à La Financière agricole en 2013. Objectif : faire l’acquisition de la ferme Le Petit Mas, spécialisée en production d’ail biologique. Rapidement, leur conseiller a vu le sérieux de la démarche et décelé leur potentiel.

Marie-Pierre Dubeau et Ségastien Grandmont, Ferme Le Petit Mas« Ils sortaient des sentiers battus », se rappelle Dominic Labrie, conseiller en financement au Centre de services de Sherbrooke. Pour lui, il n’y avait aucun doute que ces jeunes entrepreneurs allaient réussir, même s’ils ne provenaient pas du milieu agricole. Ils étaient rigoureux et avaient une vision claire de ce qu’ils voulaient réaliser. Au fil du temps, ils ont investi des sommes importantes pour s’établir et accroître leur production. M. Labrie  estime que collaborer avec eux est stimulant : « Ils me parlent de leurs projets, de leurs idées, ils prennent la peine de bien chiffrer leur situation actuelle et projetée… on brasse tout ça, puis on établit la stratégie et un plan d’action ».

Même son de cloche du côté du Petit Mas : « Dès le départ, notre relation avec La Financière agricole s’est bâtie sur la confiance. Dominic nous a parlé des produits financiers dont on ignorait l’existence. Il est à l’écoute et il connaît les différentes options possibles, selon la nature du projet », raconte Marie-Pierre Dubeau.

Des projets, il y en a eu plusieurs depuis l’acquisition de l’entreprise. Entre autres : l’achat d’une terre, un déménagement, des rénovations, le développement de nouveaux produits, l’augmentation des superficies de production, etc. « Grâce à nos investissements, nous produisons dix fois plus d’ail qu’au départ. Et au-delà de la quantité, nous avons un produit de qualité, au goût unique », témoigne Mme Dubeau.

Son conjoint et elle sont biologistes. Leur parcours atypique a sans doute contribué à ce qu’ils se démarquent. Leurs connaissances sont mises à profit pour la fermentation de la fleur d’ail et leurs études les ont préparés notamment à tout ce qui touche la gestion de projets. L’entreprise est maintenant une leader en culture biologique d’ail au Québec, et ses produits sont implantés dans les chaînes d’alimentation du Québec, de même que dans l’industrie hôtelière et de la restauration.

Pour l’avenir, le couple d’entrepreneurs souhaite maximiser la capacité de production de la ferme et séduire le marché hors Québec. Leur prestance et détermination les y mèneront assurément, avance leur conseiller. Et eux, qu’est-ce qui les rend le plus fiers? « Quand on voit les yeux des gens en train de déguster nos produits, on se dit : Oh… wow! Nous sommes à la bonne place », s’enchante Mme Dubeau.


Dominic Labrie
Conseiller en financement                                                                                    

La Financière agricole est fière d’accompagner les entrepreneurs de la relève