Passer au contenu
Logo du gouvernement du Québec. Accéder à Québec.ca
La Financière agricole
du Québec
La Financière agricole du Québec

Options d'accessibilite

Les options suivantes peuvent améliorer votre expérience de navigation dans notre site. Sélectionnez celles qui vous conviennent.

Feuille de style

Taille du texte

Investissement Croissance

Admissibilité

Pour être admissible, votre projet doit concerner :

  • la construction, la rénovation ou l’amélioration d’un bâtiment;
  • l’achat d’équipements de production et de machinerie non autotractée;
  • l’acquisition initiale de plants pérennes ou d’animaux reproducteurs;
  • l’achat de machinerie autotractée visée, utilisée pour la réalisation d’opérations culturales ou pour l’alimentation des animaux;
  • la réalisation de travaux visant la valorisation agroenvironnementale des terres en culture;
  • la réalisation de travaux tels que le creusage d'un puits ou d’un réservoir d'eau, de même que l'élaboration d'un système d'adduction d'eau ou d'irrigation;
  • la réalisation de projets agroenvironnementaux à la ferme.

De plus, pour bénéficier du Programme Investissement Croissance, votre projet doit permettre :

  • d'augmenter le volume de production, la performance ou la rentabilité de votre entreprise;
  • de conformer votre entreprise aux normes de bien-être animal, de production biologique, à la norme californienne pour le plomb dans la production acéricole ou à toute nouvelle exigence applicable à la production agroalimentaire;
  • de commencer vos activités agricoles ou agroalimentaires;
  • d’améliorer des terres en culture;
  • d’adopter des pratiques agroenvironnementales.

La machinerie autotractée visée peut être :

  • une moissonneuse-batteuse;
  • une récolteuse automotrice;
  • une faucheuse automotrice;
  • une fourragère automotrice;
  • une arroseuse automotrice;
  • une ration totale mélangée automotrice.

Le Programme Investissement Croissance comporte quatre volets qui ont chacun des conditions d’admissibilité spécifiques.

Volet 1 : Appui Croissance
Il est offert à l’ensemble des entreprises agricoles et agroalimentaires pour le financement des projets liés aux productions sous gestion de l’offre ou à la production acéricole. L’aide financière maximale est de 30 000 $ sur un capital de prêt d’au plus 300 000 $.
Volet 2 : Appui Croissance Plus
Il est offert à l’ensemble des entreprises agricoles et agroalimentaires pour le financement des projets liés à toutes les productions autres que celles sous gestion de l’offre et acéricole. L’aide financière maximale est de 60 000 $ sur un capital de prêt d’au plus 600 000 $.
Volet 3 : Valorisation agroenvironnementale des terres en culture
Il s’adresse à l’ensemble des entreprises agricoles et agroalimentaires pour le financement de projets visant la réalisation de travaux de valorisation des terres en culture ou de projets agroenvironnementaux à la ferme. L’aide financière maximale est de 20 000 $ sur un capital de prêt d’au plus 200 000 $.
Volet 4 : Jeunes entrepreneurs
Il est accessible pour toutes les entreprises agricoles et agroalimentaires détenues à 100 % par des personnes âgées de plus de 18 ans et de moins de 40 ans. De plus, l’une de ces personnes doit s’être qualifiée au Programme d’appui à la relève agricole depuis moins de cinq ans. Pour le volet Jeunes entrepreneurs exclusivement, l’achat d’une terre peut constituer un projet admissible. L’aide financière maximale est de 45 000 $ sur un capital de prêt d’au plus 300 000 $.

Certains projets ne sont pas admissibles :

  • La consolidation de prêts et la conversion de prêts garantis;
  • L’achat de participations et le financement du fonds de roulement permanent;
  • L’achat de quotas;
  • L’achat d’une terre, d’une maison, d’une ferme ou d’autres bâtiments existants, sauf l’achat d’une terre dans le cadre du volet 4 « Jeunes entrepreneurs »;
  • Un projet dont la fin consiste principalement à construire ou à aménager des bureaux administratifs;
  • Des investissements découlant d’une négligence ou liés à de l’entretien annuel normal des bâtiments, de la machinerie ou des équipements;
  • Le financement des charges d’exploitation courantes, y compris les frais administratifs, incluant ceux de la FADQ;
  • Les taxes de vente (TPS et TVQ);
  • Des investissements réalisés hors Québec;
  • Des besoins à court terme permanents.