Passer au contenu
Logo du gouvernement du Québec. Accéder à Québec.ca
La Financière agricole
du Québec
La Financière agricole du Québec

Options d'accessibilite

Les options suivantes peuvent améliorer votre expérience de navigation dans notre site. Sélectionnez celles qui vous conviennent.

Feuille de style

Taille du texte

Salle de presse

Geneviève Forest, une amoureuse des « petits ruminants » : portrait éclair d'une jeune productrice ovine

Cet article est paru dans l'édition du 11 mars 2020 de L'Avantage de Rimouski

Qu’est-ce que ça prend pour devenir une bonne bergère? Geneviève Forest réfléchit un instant. « Être à l’écoute des animaux », répond-elle, en premier lieu. Puis elle renchérit : « Dès mon démarrage, j’ai concentré toutes mes énergies sur une priorité : mon troupeau. Chaque année, j’améliore mon cheptel et je prends soin de diversifier sa génétique. » Son instinct est bon. À la dernière Expo agricole de Rimouski, elle a remporté la bannière de « meilleur éleveur » et les titres de « grande championne » et « grand champion ».

Pourtant, Geneviève est seule à la barre de son entreprise. Elle y œuvre à temps partiel, depuis 2016 seulement. Elle n’est ni propriétaire des bâtiments, ni de la terre qu’elle occupe. Par contre, elle a des bases solides, commente sa conseillère de La Financière agricole du Québec, Johanie Simard. « Lorsqu’elle s’est présentée à nous, pour financer son projet, elle nous a démontré que sa formation et son expérience étaient pertinentes et sa démarche, rigoureuse. Elle est en contrôle de chaque aspect de son entreprise. C’est ce qui fait qu’elle a réussi son envol. »

En plus de la vente d’agneaux lourds pour le marché de la consommation, l’entreprise de Geneviève Forest se spécialise dans la vente d’animaux de reproduction. L’an dernier, soutenue par La Financière agricole, elle a déménagé ses animaux et ses installations dans une bergerie plus vaste, ce qui lui a permis de carrément doubler son cheptel et de diversifier ses activités. Elle compte maintenant 175 brebis en reproduction de race hybride Romanov et Hampshire pur-sang. « Des animaux d’une qualité exceptionnelle », commente Johanie Simard.

Du même souffle, Mme Simard raconte que les défis se sont multipliés. « Ça a été éprouvant pour tous les agriculteurs du Bas-Saint-Laurent ces dernières années. On a connu une série de conditions peu favorables notamment les sécheresses en 2017 et 2018 qui ont occasionné une rareté de fourrage ».

Geneviève a donc prouvé qu’elle a l’étoffe d’une éleveuse et d’une gestionnaire. Pour s’inspirer, elle participe notamment aux rassemblements et formations au sein de la communauté locale. « J’aime ces rencontres. Ça nous permet de vivre notre passion entre producteurs! » Elle admet d’ailleurs être bien entourée. « J’ai la chance d’avoir des partenaires d’affaires, des amis producteurs et aussi, un conjoint qui m’aide pour les grandes corvées. » Si son métier comporte son lot d’exigences physiques, elle n’ose pas trop l’aborder. « Les gens disent que je suis vaillante. Mais moi, je ne sais pas (silence)… Je me lève le matin et voilà, je fais ce que j’ai à faire, c’est ça le métier. Eh puis, j’ai toujours aimé les petits ruminants et le mouton est un animal curieux, attachant, avec lequel on retrouve une facilité de travail », lance-t-elle, souriante.

Johanie Simard poursuit : « Geneviève est un modèle de femme qui se démarque en agriculture. Elle a su faire sa place et elle continuera à le faire ».

Pour l’avenir, plusieurs projets animent la bergère, dont rester compétitive, continuer à améliorer la qualité de la génétique et la performance de son troupeau et à entretenir de bonnes relations avec les autres producteurs. Mère de deux jeunes enfants, elle souhaite aussi vivre le plus longuement possible cette expérience en leur présence. Est-ce qu’être seule aux commandes de son entreprise représente un défi supplémentaire? « Peut-être. Mais être seule à tout faire, ça veut aussi dire être maître chez soi », conclut-elle, une pointe de satisfaction dans la voix.


Johanie Simard
Conseillère en financement

La Financière agricole est fière d'accompagner les entrepreneures de la relève