Passer au contenu
La Financière agricole du Québec

Options d'accessibilite

Les options suivantes peuvent améliorer votre expérience de navigation dans notre site. Sélectionnez celles qui vous conviennent.

Feuille de style

Taille du texte

Salle de presse

La Financière agricole verse la première avance de plus de 9 M$ aux producteurs d’agneaux

La Financière agricole du Québec a versé plus de 9,4 M$ aux producteurs d’agneaux dans le cadre de la première avance de compensation de l’année d’assurance 2021 au Programme d'assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA). Cette somme représente un montant de 33,41 $ par agneau et de 0,8188 $ par kilogramme d’agneau vendu. De ce paiement de plus de 9 M$, un montant net de 3,6 M$ sera versé aux producteurs après acquittement de leur contribution.

Ces sommes sont versées afin de soutenir les producteurs d’agneaux qui ont dû notamment composer avec une augmentation des coûts d'alimentation et d’énergie. Les producteurs ovins du Québec ont vu croitre la popularité pour les produits de l’agneaux durant la dernière année. Malgré cet engouement, les éleveurs ont quand même dû composer avec l’augmentation du coût de production qui s’explique notamment par la hausse des prix liée à l’alimentation et à l’énergie.

Ainsi, cette première avance de compensation du programme ASRA permettra aux producteurs d’obtenir des liquidités supplémentaires pour poursuivre leurs activités et ainsi contribuer à notre autonomie alimentaire en développant le marché de l’agneau.

ASRA : faits saillants

  • Programme de type collectif qui protège contre la fluctuation des prix et des coûts de production.
  • Paiements versés lorsque le prix de vente moyen d'un produit est inférieur au revenu stabilisé ajusté, lequel est basé sur le coût moyen de production des entreprises spécialisées.
  • Programme financé aux deux tiers par La Financière agricole et au tiers par les adhérents. Les montants nets versés excluent les contributions des adhérents.
  • Productions couvertes : agneaux, bouvillons et bovins d'abattage, céréales (avoine, blé, orge) et canola, porcelets, porcs, veaux d'embouche, veaux de grain.