La Financière agricole du Québec

Options d'accessibilite

Les options suivantes peuvent améliorer votre expérience de navigation dans notre site. Sélectionnez celles qui vous conviennent.

Feuille de style

Taille du texte

Salle de presse

Le gouvernement du Québec bonifie de 50 M$ son soutien aux producteurs agricoles – Bilan positif du Programme Investissement Croissance

Lévis, le 22 juin 2022. – Deux années après son entrée en vigueur, le Programme Investissement Croissance a soutenu près de 6 700 projets d’affaires, représentant des aides financières de près de 100 M$, pour des investissements de près de 3,0 G$. Devant le constat de ce succès, le gouvernement du Québec réinjecte, comme il l’a annoncé dans le cadre du discours sur le budget de mars 2022, une somme de 50 M$ sur deux ans pour continuer à appuyer les projets des entreprises et dynamiser le secteur agricole et agroalimentaire du Québec.

En plus de l’augmentation de l’enveloppe budgétaire, certaines modifications ont été apportées au programme. Ces modifications visent à soutenir un maximum de projets dans l’ensemble des productions, tout en contribuant davantage au développement de certains secteurs ciblés. Rappelons que le programme est accessible à l’ensemble des entreprises agricoles et agroalimentaires et utilisable pour différents types d’investissements qui respectent les pratiques agroenvironnementales et de bien-être animal, pourvu qu’ils aient un impact direct sur le volume de production d’une entreprise, sa performance et sa rentabilité, ou sur la diversification de ses activités. Afin de refléter ces modifications, le programme change de nom et devient le Programme Investissement Croissance Durable.

Citations

« Nous souhaitons avoir au Québec des entreprises agricoles dynamiques, diversifiées et durables. C’est ce à quoi a contribué le Programme Investissement Croissance. Depuis sa mise en place, le programme a permis l’appui d’un grand nombre de nouveaux projets. Avec cette initiative, La Financière agricole du Québec a renforcé son intervention dans un secteur névralgique de l’économie, et ce, bien sûr, au bénéfice des agriculteurs de toutes les régions. L’ajout de 50 M$ au programme témoigne de la priorité que notre gouvernement accorde à appuyer le secteur agricole et agroalimentaire, et de notre agilité à répondre aux besoins actuels de tous ses acteurs, dans une logique d’autonomie alimentaire durable. »

M. André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation

« Le bilan positif du Programme Investissement Croissance après deux années démontre que La Financière agricole du Québec sait saisir les besoins de sa clientèle et adapter ses solutions d’affaires pour y répondre. Notre organisation met d’ailleurs tout en œuvre pour soutenir en continu la création, la productivité et la croissance des entreprises agricoles. Nous jouons un rôle concret, sur le terrain, pour contribuer à leur succès. Le Programme Investissement Croissance Durable permettra maintenant de faire un pas de plus et de s’inscrire de façon encore plus appuyée dans une agriculture durable tournée vers l’avenir. »

M. Ernest Desrosiers, président-directeur général de La Financière agricole du Québec

Faits saillants...

quant au bilan du Programme Investissement Croissance, au 31 mars 2022 :

  • Il a soutenu plus de 5 990 projets représentant un montant engagé en aide financière de 87,3 M$ et un montant de financement autorisé de près de 2,5 G$;
  • Les projets soutenus depuis son entrée en vigueur en avril 2020 ont principalement visé l’augmentation de la rentabilité des entreprises et la valorisation agroenvironnementale des terres en culture, notamment par le drainage;
  • Il a permis la réalisation de 687 projets dans le cadre du volet Jeunes entrepreneurs, représentant des aides financières de l’ordre de 18,3 M$;
  • Plus de 20 % des projets du volet Jeunes entrepreneurs ont concerné les cultures maraîchères, fruitières ou ornementales en champ.

quant au Programme Investissement Croissance Durable :

  • L’ajout du mot « Durable » dans le titre accentue la notion de pérennité qu’il vise à soutenir, soit tant celle des entreprises que celle de tout le secteur agricole et agroalimentaire;
  • Un volet est maintenant destiné aux secteurs du bovin de boucherie, de l’ovin et du caprin afin d’appuyer les entreprises concernées dans leur développement et la croissance durable de leur volume de production et de leurs parts de marché. Le taux d’aide financière passe de 10 % à 25 % sur le financement admissible pouvant atteindre 150 000 $ par entreprise pour ces secteurs ciblés. Ceux-ci avaient peu bénéficié du Programme Investissement Croissance jusqu’à aujourd’hui;
  • La hauteur du soutien financier du volet Jeunes entrepreneurs demeure inchangée, pour stimuler, notamment, la création d’entreprises. Les projets admissibles peuvent bénéficier d’une aide financière de 15 %, pouvant atteindre 45 000 $ par entreprise, spécifiquement en vertu du ce volet;
  • L’admissibilité de certains investissements a été modifiée. C’est le cas de l’achat de machineries autotractées et de terres agricoles, qui ne seront désormais plus admissibles.

Rappel sur le programme

  • Il vise à favoriser le développement des entreprises du secteur agricole et agroalimentaire en les appuyant financièrement dans la réalisation d’investissements productifs et durables;
  • L’aide financière accordée est conditionnelle à l’octroi d’une garantie de prêt en vertu du Programme de financement de l’agriculture de La Financière agricole du Québec pour la réalisation d’un projet;
  • Le montant maximal du financement admissible à la subvention s’élève à 700 000 $ par entreprise pour la nouvelle version du programme.

-30-

Information

Valérie Beaulieu
Conseillère en communication et relations publiques
418 834-6866, poste 6223
Joindre les relations médias par courriel