Passer au contenu
La Financière agricole du Québec

Options d'accessibilite

Les options suivantes peuvent améliorer votre expérience de navigation dans notre site. Sélectionnez celles qui vous conviennent.

Feuille de style

Taille du texte

Webinaires

Webinaire Protection Foin et pâturages

Questions et réponses

À la suite de la diffusion du webinaire du 26 novembre 2020 portant sur la protection foin et pâturages, quelques questions ont été posées. Comme il a été mentionné durant le webinaire, vous trouverez ici les réponses aux questions du clavardage auxquelles aucune réponse n’a été fournie, faute de temps.

Quand le bilan de l'année 2020 sera-t-il disponible? Est-ce que le paiement de la troisième fauche a été effectué? 

Présentement, le bilan de la saison 2020 de l’état des cultures n’est pas disponible. Il le sera au cours de l’hiver 2021. Consultez la section État des cultures au Québec ou communiquez avec votre centre de services pour plus d’information à ce sujet.

Pour ce qui est du bilan des paiements foin 2020, à ce jour, trois paiements ont été effectués dans le cadre de la protection Foin et pâturages. Un montant de près de 47 M$ a été versé. Un autre paiement est à venir au cours de l’hiver 2021.

Le paiement pour la troisième fauche n’a pas été effectué, les analyses sont en cours. Ce paiement couvrira, entre autres :

  • la perte de qualité en deuxième fauche,
  • la perte de quantité et la perte de qualité en troisième fauche,
  • la perte de quantité en troisième période de croissance des pâturages,
  • les situations particulières ou exceptionnelles survenues en cours de saison dans certains secteurs.

Pour comptabiliser un jour de gel, est-ce que la température doit atteindre -12 degrés Celsius peu importe l’heure et la durée ou la température doit-elle être en dessous de -12 degrés Celsius pendant un certain temps dans la journée? Est-ce que la nuit compte? 

Afin qu’une journée de stress hivernal soit considérée, il faut que la moyenne des 24 mesures de température horaire de la journée soit inférieure ou égale à -12 degrés Celsius, en plus d’avoir un couvert de neige insuffisant. Comme vous pouvez le voir dans l’exemple qui suit, la méthode tient compte des températures mesurées la nuit.

Dans cet exemple, la condition liée à la température est satisfaite avec une moyenne de -13,5 degrés Celsius. La journée compterait pour un jour de stress hivernal seulement si le couvert de neige au sol est inférieur ou égal à 20 cm de neige.

Température horaire de la journée
Heure Température moyenne de l’heure en Celsius
0 h -17
1 h -17
2 h -17
3 h -17
4 h -18
5 h -19
6 h -18
7 h -18
8 h -16
9 h -15
10 h -14
11 h -12
12 h -10
13 h -10
14 h -10
15 h -9
16 h -8
17 h -11
18 h -11
19 h -11
20 h -11
21 h -11
22 h -12
23 h -12
Température moyenne de la journée -13,5

Qu’en est-il si je suis à 90 % en pâturages? 

Chaque client établit les proportions entre le foin, le pâturage et le maïs fourrager selon sa réalité. Vous êtes la personne la mieux placée pour connaître les proportions nécessaires consacrées au foin et aux pâturages. Nous vous recommandons de communiquer avec votre conseiller en assurances afin d’étudier différents scénarios dans le but d’avoir une couverture convenant à vos besoins.

Être assuré à 90 % en pâturages n’est pas sans conséquence. Votre entreprise sera assurée seulement pour 10 % de la perte en qualité (la qualité n’est pas couverte pour les pâturages puisque les animaux broutent l’herbe aux champs). Pensez à un scénario où les pâturages ne sont pas aussi productifs que normalement et évaluez votre besoin en foin sec pour une année entière.

Nous vous recommandons de communiquer avec votre centre de services pour plus de détails sur la protection en fonction des besoins plus particuliers de votre entreprise afin d’établir ce qui est le plus avantageux pour vous.

Selon Valacta, le coût de production se situe autour de 215 $ à 230 $ la tonne. Donc, est-ce que le prix unitaire de 168 $ la tonne sera mis à jour? 

Le prix unitaire du foin sera mis à jour en janvier 2021 pour la campagne d’adhésion du printemps débutant généralement en février. La mise à jour du prix unitaire du foin requiert la connaissance des résultats de l’enquête sur le prix de marché du foin pour 2020. Cette enquête est menée chaque année entre les mois de septembre et décembre par le Centre d’étude sur les coûts de production en agriculture. Depuis 2014, le prix unitaire du foin est mis à jour annuellement dès que les résultats sur les prix ayant fait l’objet d’une enquête démontrent un écart significatif entre le prix du marché et le prix unitaire.

Pour le nombre de fauches, est-ce que leurs dates changent par région? 

Les périodes de fauches sont les mêmes pour l’ensemble du Québec, soit :

  • 60 jours pour l'option deux fauches,
  • 45 jours pour l'option trois fauches,
  • 40 jours pour l'option quatre fauches.

La date de début de la saison de croissance est fixée au 1er mai (moyenne provinciale). Il est possible de choisir entre deux options de date de récolte (hâtive ou normale) qui permettent de personnaliser la couverture en fonction des besoins alimentaires ou des conditions météorologiques.

Notre protection d’assurance est modulée en fonction du nombre total de fauches effectuées durant la saison et du moment où débute la fauche, peu importe dans quelle région vous vous situez. Soulignons que, lorsque le début de croissance est retardé de façon significative par rapport à l'historique pour une région ou un secteur donné, la FADQ est en mesure de corriger la date de début de croissance et de décaler en conséquence la saison de croissance de l'année en cause.

Concernant le nombre de fauches, vous avez présentement le choix entre deux options, soit deux ou trois fauches par année. À compter de 2021, l’option quatre fauches sera offerte. Les producteurs qui recherchent une bonne qualité du foin et qui fauchent plus tôt que la normale choisissent généralement l’option « date hâtive ».

Vous dites qu'une séquence de beau temps correspond à deux jours de beau temps. Un minimum de trois ou quatre jours serait-il plus adéquat? 

Les raisons du choix de la séquence de deux jours consécutifs de beau temps sont les suivantes :

  • Les producteurs sont de mieux en mieux outillés et équipés pour adapter leur mode de récolte et minimiser la perte de qualité, peu importe les conditions climatiques.
  • Sur une période de récolte de 30 jours, il n'est pas rare d'avoir plusieurs séquences consécutives de deux jours de beau temps se traduisant, par exemple, en quatre ou même six jours consécutifs propices à la coupe et à la récolte du foin sec.
  • Cette question a été abordée et discutée avec les représentants de l'Union des producteurs agricoles (UPA) lors de l’élaboration de la Grille qualité. Il a alors été convenu de ne retenir que les séquences de deux jours consécutifs de beau temps, plutôt que trois jours.

La qualité se mesure aussi en valeur énergétique. La perte de qualité est actuellement reliée à la pluie. À l'inverse depuis 2018, il fait trop chaud et sec, la plante est déshydratée. Est-ce que c’est considéré? 

La méthode actuelle évalue la perte de qualité résultant du retard de fauche en raison de l'excès de pluie. Lors du développement de la méthode en 2015, les représentants de l'UPA et de La Financière agricole du Québec (FADQ) ont convenu de s'en tenir à cette cause qui était la principale cause observée historiquement.

Les travaux portant sur la révision de la méthode débuteront en 2021. La Table foin UPA-FADQ recueillera prochainement les préoccupations et les commentaires à l’égard de la méthode actuelle d’évaluation des pertes. Cette table est le moyen privilégié pour regrouper tous les points soulevés. Il est donc important de faire part de vos préoccupations aux représentants de l’UPA de votre région.

Peut-on assurer une partie de la récolte en quatre fauches pour les luzernières et en deux fauches pour les graminées pour une même entreprise? Peut-on assurer certains champs pour deux fauches et d'autres pour trois fauches? 

Actuellement, il n’est pas possible pour une même entreprise de s’assurer à plus d’une option de fauche, par exemple :

  • une partie assurée à l’option quatre fauches et une autre à l’option deux fauches, ou
  • une partie assurée à l’option trois fauches et une autre à l’option deux fauches.

À la FADQ, nous avons le souci constant d’améliorer nos divers programmes et la qualité de notre service à la clientèle. À cet égard, nous sommes sensibles à la préoccupation que vous soulevez et nous vous invitons à la transmettre à votre représentant de l'UPA. L’ensemble des préoccupations transmises en cours d’année seront partagées au sein de la Table foin UPA-FADQ.

S’il pleut à la station et qu'il ne pleut pas sur mes champs, que faites-vous? 

Comme la protection d’assurance récolte Foin et pâturages est collective, le cumul de pluie enregistré à la station météo permet d’estimer non pas le taux de perte individualisé de chaque client associé à cette station, mais plutôt le taux de perte moyen de tous les clients associés à cette station. Il est donc normal que certains clients rattachés à cette station reçoivent plus ou moins de pluie qu’à la station.

Nous disposons de mécanismes d’ajustement permettant d’atténuer les effets indésirables causés par cette situation. Par exemple, si un ou plusieurs épisodes orageux surviennent à votre station météo sans passer au-dessus de vos champs, il est alors possible, à certaines conditions, d’ajuster à la baisse les cumuls de pluie à votre station. Ces mécanismes d’ajustement particuliers sont faits automatiquement pour chacune des fauches où ces situations se sont produites et où les conditions d’applications prévues pour ces situations sont satisfaites.

Mon conseiller me dit qu'il n'est plus possible de s'assurer à plus d'une station. Est-ce le cas? 

Il est possible de s’assurer à la protection Foin et pâturages et de choisir plus d’une station météo. Les stations doivent être situées dans un rayon de 75 km de votre station de référence (station la plus près de vos champs de foin et de pâturages). Dans le cas où les champs de foin de votre entreprise sont situés dans une région où une seule station se situe dans le rayon de 75 km de vos champs de foin, vous ne pouvez pas choisir une autre station météo. Nous vous recommandons de communiquer avec votre conseiller en assurances afin d’évaluer vos possibilités.

Quand 50 % de nos récoltes sont vendues et que le reste est consommé, est-ce plus avantageux d'être assuré en besoins alimentaires ou selon la superficie? 

Cela dépend de plusieurs facteurs propres à votre entreprise. L’option Besoins alimentaires couvre seulement le besoin alimentaire de votre troupeau, mais pas le surplus de foin destiné à la vente. Par contre, la valeur de remplacement est offerte pour cette option, mais pas pour l’option Superficie. Cette dernière couvre la totalité de vos superficies en foin, donc un volume plus grand. Nous vous recommandons de communiquer avec votre conseiller en assurances, qui sera en mesure de vous présenter plus en détail des scénarios d’assurance pour les deux options. Il vous sera alors possible de choisir la couverture d’assurance qui répond le mieux à votre besoin.

Pourrait-il un jour y avoir une certaine personnalisation tenant compte aussi des cartes pédologiques? Cela apporterait plus de précisions sur les pertes de rendement. 

Cette avenue a été analysée et écartée d’un commun accord entre les représentants de l'UPA et de la FADQ lors de l’élaboration de la méthode d'évaluation des pertes en 2015. Cet aspect pourrait être réévalué de nouveau lors de la prochaine révision de la méthode.

De 2007 à 2015 inclusivement, l’évaluation des pertes de foin était faite à l’aide d’un modèle mathématique mettant en relation le rendement du foin avec plus de 70 variables climatiques. Le modèle tenait également compte du type de sol (pédologie). Le modèle utilisé durant ces années était lourd, complexe, difficile à comprendre et à vulgariser auprès de la clientèle. La FADQ a donc décidé, avec l’accord de l’UPA, de mettre au point une nouvelle méthode d’évaluation en privilégiant une approche client visant à répondre efficacement aux préoccupations de la clientèle, soit :

  • Offrir une protection sur une base contractuelle plus claire et plus transparente;
  • Offrir une méthode simple d’évaluation des taux de perte et des indemnités;
  • Faciliter l’accès aux informations, notamment en rendant publics les données météo et les calculs des taux de perte.

C’est donc essentiellement pour ces raisons que les types de sols ont été exclus pour ne conserver que les trois principales causes de perte, soit le gel hivernal, le manque de pluie durant la période de croissance du foin et l’excès de pluie durant la période de récolte.

Pourquoi 100 % de la franchise est-il retenu sur la première avance en 2020 dans le cas des entreprises assurées à l’option trois fauches? 

La FADQ retient 100 % de la franchise dès le premier paiement afin d’éviter d’avoir à recouvrer auprès de sa clientèle des sommes versées en trop. Cette situation pourrait en effet survenir si le taux de perte calculé en première fauche était inférieur à la franchise (par exemple un taux de perte de 14 % et une franchise de 15 %) et si les conditions étaient par la suite tellement favorables qu’il n’y aurait aucune perte en deuxième et troisième fauche. Dans cette situation bien précise, la FADQ devrait alors réclamer à chaque client un montant équivalant à 14 % de sa valeur assurable.