Options d'accessibilité

Les options suivantes peuvent améliorer votre expérience de navigation dans notre site. Sélectionnez celles qui vous conviennent.

Feuille de style

Taille du texte

Salle de presse

L'état des cultures au Québec en 2019, rapport numéro 4, bilan au 25 juin 2019

En bref

  • Céréales d’automne : bonne croissance en raison des températures plus clémentes
  • Levée inégale des semis dans certains champs où le drainage est déficient
  • Activité des abeilles (production de miel) ralentie à cause de la floraison tardive et du climat encore frais
  • Fin de la première fauche dans plusieurs régions alors que les régions périphériques viennent ou tardent à la débuter
  • Rendement et qualité de la première fauche de foin variables selon la composition des prairies, leur vivacité avant l’hiver et leur survie hivernale
  • Plusieurs pâturages endommagés par endroits en raison de la paissance hâtive et du piétinement du sol trop humide
  • Conditions humides et fraiches ayant favorisé l’apparition d’insectes et de maladies affectant les jeunes plantules, tels le ver fil-de-fer et le pythium
  • Croissance lente et tardive des cultures annuelles nécessitant beaucoup de chaleur pour se développer, principalement le soya et le maïs
  • Récolte de fraises débutée avec un peu de retard dû au manque de chaleur
  • Début de la récolte de certaines cultures maraîchères, comme la laitue et le radis
  • Inondations toujours présentes notamment dans la plaine du lac Saint-Pierre. Plusieurs terres dont l’eau s’est retirée restent impossibles à travailler parce qu’elles sont gorgées d’eau
  • Plusieurs prorogations de dates de semis ou de plantation ont été effectuées
  • 733 avis de dommages enregistrés, principalement pour la sauvagine (237), les céréales, maïs-grain et protéagineuses (226) et le sirop d’érable (128), comparativement à 1 173 l’an dernier à la même période

Conditions climatiques particulières

  • À l’exception de l’est du Québec et des Îles-de-la-Madeleine, les précipitations abondantes de la semaine du 10 juin ont contribué à laisser les sols gorgés d’eau.
  • Un épisode de grêle a été observé en Montérégie dans les zones de Rougemont et de Saint-Jean-Baptiste.
  • Toujours sous les normales saisonnières, les températures ont augmenté pour se rapprocher de celles-ci. Quelques journées ont été plus chaudes et venteuses.
  • Des séquences sans précipitation ont permis d’effectuer plusieurs travaux aux champs comme la récolte de foin et les applications de produits phytosanitaires.
  • Plusieurs terres sont inondées, notamment dans le Centre-du-Québec et en Mauricie, en raison du niveau d’eau historiquement élevé des Grands Lacs.
  • Seule la région de Cap-Chat Est a accumulé plus de degrés-jours sur la base 5° Celsius que la moyenne des années de 1981 à 2010. Toutes les autres régions ont un retard allant jusqu’à plus de 170° Celsius.
  • Toutes les régions du Québec ont accumulé moins d’unités thermiques maïs (UTM) depuis le 15 mai que la moyenne des années de 1981 à 2010. Les régions ayant le moins de retard sont situées proches de Val-d’Or, du nord du Lac-Saint-Jean et du pourtour de la Baie-des-Chaleurs.

Cumul des degrés-jours à partir du 1er avril (base 5 degrés)

Ce graphique provient du site Agrométéo Québec. Il présente la cumulation des degrés-jours à partir du premier avril (base 5 degrés). Pour obtenir des informations plus précises, visitez le site d'Agrométéo Québec à partir du lien suivant ce graphique.

Obtenir des informations additionnelles sur le graphique

Cumul des unités thermiques maïs (UTM) à partir du 15 mai

Ce graphique provient du site Agrométéo Québec. Il présente la cumulation des unités thermiques maïs (UTM) à partir du 15 mai. Pour obtenir des informations plus précises, visitez le site d'Agrométéo Québec à partir du lien suivant ce graphique.

Obtenir des informations additionnelles sur le graphique

Évolution des semis, de la croissance et des récoltes

Pourcentages moyens de réalisation des semis des cultures céréalières, maïs-grain, protéagineuses et pommes de terre

Régions administrativesAvoineBléOrgeMaïs-grainSoyaHaricot secCanolaPomme de terre
Abitibi-Témiscamingue 98 100 98100 100*** 100 100
Bas-Saint-Laurent100100100100100***100100
Capitale-Nationale100100100100100***100100
Centre-du-Québec10010010010095******100
Chaudière-Appalaches - Secteur de Lévis100100100100100***100100
Chaudière-Appalaches - Secteur de Sainte-Marie  100100100100100***100***
Côte-Nord  100 100******************
Estrie 100100 100100 100*********
Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine 100 100 100*** 100*** 100 100
Lanaudière100100100100100 100***100
Laurentides-Laval100100100100100*********
Mauricie10010010010095 100***100
Montérégie - Secteur de Saint-Hyacinthe100100100100100 100***100
Montérégie - Secteur de Saint-Jean-sur-Richelieu100100100100 100******100
Montérégie - Secteur de Châteauguay100100100100 100******100
Outaouais100100100100100******100
Saguenay–Lac-Saint-Jean100100100100100100100100
Total1 au 25 juin 201910010010010099 100100100
Comparativement au 19 juin 201810010010010010010098100
Comparativement au 12 juin 2017 791008710094969093
Comparativement au 14 juin 20169199891001001008994
  • *** Moins de trois clients ou une culture non présente dans la région

Évolution des productions acéricoles, légumières et pomicoles

Légende :
nd : Non disponible
s. o. : Sans objet
Acériculture Cultures maraîchères Légumes de transformation Pommes
Régions administratives Quantité Qualité % récolté Quantité Qualité % semis Quantité Qualité % semis Survie à l'hiver Quantité Qualité % semis
Abitibi-Témiscamingue
~
100 s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o.
Bas-Saint-Laurent
~
~
100 nd nd nd s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o.
Capitale-Nationale
~
~
100 nd nd 80-100 s. o. s. o. s. o.
~
nd nd nd
Centre-du-Québec
~
100 nd nd 85-90 nd nd 40-100 s. o. s. o. s. o. s. o.
Chaudière-Appalaches - Secteur de Lévis
~
100 nd nd 100-100 s. o. s. o. s. o.
~
nd nd nd
Chaudière-Appalaches - Secteur de Sainte-Marie
~
100 s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o.
Côte-Nord s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o.
Estrie
~
100 nd nd 80-90 s. o. s. o. s. o.
~
nd nd nd
Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
~
~
100 s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o.
Lanaudière
~
~
100 nd nd 50-100 nd nd 30-100 s. o. s. o. s. o. s. o.
Laurentides-Laval
~
~
100 nd nd 80-100 s. o. s. o. s. o.
~
nd nd nd
Mauricie
 
~
100 nd nd 75-80 s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o.
Montérégie - Secteur de Saint-Hyacinthe
100 nd nd 65-100 nd nd 50-100 s. o. s. o. s. o. s. o.
Montérégie - Secteur de Saint-Jean-sur-Richelieu
100 nd nd 70-100 nd nd 30-100 nd nd nd nd
Montérégie - Secteur de Châteauguay
100 nd nd 20-100 nd nd 20-100
~
nd nd nd
Outaouais
~
100 nd nd 100-100 s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o.
Saguenay–Lac-Saint-Jean s. o. s. o. s. o. nd nd 60-100 s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o.

Évolution des productions fruitières et apicoles

Légende :
nd : Non disponible
s. o. : Sans objet
Fraises Bleuets Apiculture
Régions administratives Survie à l'hiver Quantité Qualité % récolté Survie à l'hiver Quantité Qualité % récolté Survie à l'hiver Quantité Qualité %  récolté
Abitibi-Témiscamingue s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o.
Bas-Saint-Laurent
~
nd nd nd s. o. s. o. s. o. s. o.
~
nd nd nd
Capitale-Nationale
~
~ P
 P
0-20
~
nd nd nd
~
nd nd nd
Centre-du-Québec s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o.
nd nd nd
Chaudière-Appalaches - Secteur de Lévis
~
~ P
 P
0-20 s. o. s. o. s. o. s. o.
nd nd nd
Chaudière-Appalaches - Secteur de Sainte-Marie
~
nd nd nd s. o. s. o. s. o. s. o.
~
nd nd nd
Côte-Nord s. o. s. o. s. o. s. o.
~
nd nd nd s. o. s. o. s. o. s. o.
Estrie
~
nd nd nd s. o. s. o. s. o. s. o.
~
nd nd nd
Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o.
Lanaudière s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o.
Laurentides-Laval
~
nd nd nd s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o.
Mauricie
~
nd nd 0-5 s. o. s. o. s. o. s. o.
~
nd nd nd
Montérégie - Secteur de Saint-Hyacinthe
 P
~ P
0-5 s. o. s. o. s. o. s. o.
nd nd nd
Montérégie - Secteur de Saint-Jean-sur-Richelieu
~
 P
~ P
0-5 s. o. s. o. s. o. s. o.
nd nd nd
Montérégie - Secteur de Châteauguay s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o.
nd nd nd
Outaouais s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. s. o.
Saguenay - Lac-Saint-Jean
~
nd nd nd
~
nd nd nd
~
nd nd nd

Évolution des conditions de croissance et des récoltes du foin et des pâturages

Légende :
nd : Non disponible
s. o. : Sans objet
1re fauche 2e fauche 3e fauche
Régions administratives Survie à l'hiver (repousse) * Quantité Qualité % récolté Quantité Qualité % récolté Quantité Qualité % récolté
Abitibi-Témiscamingue
~ P
 P
~ P
0-15 nd nd nd nd nd nd
Bas-Saint-Laurent
~ P
 P
~ P
0-60 nd nd nd nd nd nd
Capitale-Nationale
~ P
 P
~ P
0-100 nd nd nd nd nd nd
Centre-du-Québec
 P
 P
 P
50-65 nd nd nd nd nd nd
Chaudière-Appalaches - Secteur de Lévis
 P
~ P
 P
0-100 nd nd nd nd nd nd
Chaudière-Appalaches - Secteur de Sainte-Marie
 P
~ P
~ P
0-100 nd nd nd nd nd nd
Côte-Nord
~ P
nd nd nd nd nd nd nd nd nd
Estrie
 P
 P
 P
60-80 nd nd nd nd nd nd
Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine - secteur Gaspésie
 P
nd nd nd nd nd nd nd nd nd
Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine - secteur Îles-de-la-Madeleine
 P
nd nd nd nd nd nd nd nd nd
Lanaudière
 P
~ P
~ P
70-100 nd nd nd nd nd nd
Laurentides-Laval
 P
~ P
~ P
30-100 nd nd nd nd nd nd
Mauricie
~ P
~ P
 P
50-60 nd nd nd nd nd nd
Montérégie - Secteur de Saint-Hyacinthe
 P
 P
 P
70-100 nd nd nd nd nd nd
Montérégie - Secteur de Saint-Jean-sur-Richelieu
 P
 P
~ P
70-90 nd nd nd nd nd nd
Montérégie - Secteur de Châteauguay
 P
 P
 P
65-75 nd nd nd nd nd nd
Outaouais
 P
 P
~ P
20-30 nd nd nd nd nd nd
Saguenay–Lac-Saint-Jean
~ P
nd nd 0-90 nd nd nd nd nd nd
  • * Les résultats de la première fauche donneront une bonne indication de la survie à l’hiver (repousse)

Avis de dommages et indemnités en assurance récolte

Au 25 juin, le tableau ci-dessous présente le nombre d’avis de dommages enregistrés pour chacune des cultures ainsi que les indemnités s’y rattachant.

Cultures Nombre d'avis
de dommages
Indemnités versées
à ce jour ($)
Principales causes
de dommages
Principales régions indemnisées
Apiculture 27 659 750 Maladies Montérégie
Cultures émergentes s.o. nd nd nd
Cultures maraîchères  25 9 090 Excès de pluie et manque de chaleur
Excès de vent
Lanaudière
Céréales, maïs-grain et
protéagineuses
226 11 720 Excès de pluie
Crue des eaux
Abitibi-Témiscamingue
Collectif (céréales, maïs-grain
et maïs-fourrager)
s.o. 1 413 Oiseaux migrateurs
Excès de pluie
Crue des eaux
nd
Collectif (foin et pâturages) s.o. 2 337 2 Gel
Crue des eaux
Estrie
Légumes de transformation 7 nd Crue des eaux
Excès de pluie
nd
Petits fruits 34 17 572 Gel Montérégie
Pommes 46 6 590 Gel
Maladies
Montérégie
Pommes de terre   3 nd Excès de pluie et manque de chaleur nd
Sauvagine 237 284 045 Oiseaux migrateurs Outaouais
Laurentides
Sirop d'érable 128 53 737 Gel
Excès de chaleur
Chaudière-Appalaches

Total 2019

733

1 046 254

s.o. s.o.

Total 2018 3

1 173

11 431 998

s.o. s.o.

Moyenne 5 ans
(2014 à 2018) 3

1 282

2 639 092

s.o. s.o.

Moyenne 10 ans
(2009 à 2018) 3

1 302

1 511 110

s.o. s.o.
  • 2 Indemnité en risques circonscrits
  • 3 À la même période, soit la même semaine ou celle antérieure selon la disponibilité de L’état des cultures de l’année en cause

Équipe de rédaction

Direction de l’intégration des programmes
Frédéric Robert, agronome
Joëlle Laviolette, soutien rédactionnel

Pour information

Relations médias
Cynthia Byrne
418 834-6866, poste 6569

Références

Avis important

L’état des cultures au Québec est publié toutes les deux semaines, de mai à novembre. Le bilan de l’année est publié généralement à la fin de l’hiver. Son contenu relate les faits climatiques portés à notre attention et les impacts qui en découlent. Il ne doit en aucun cas être interprété comme une analyse ou une position finale de La Financière agricole.